Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog 2 Golf

Golf de Belle Dune (80)

26 Juin 2017 , Rédigé par Alain Publié dans #Parcours

Le golf de Belle Dune se situe en baie de Somme non loin de Fort Mahon. C'est un parcours protéiforme qui mélange les paysages. Une première partie vallonnée dans les pins qui ressemble furieusement aux golfs du sud ouest comme ceux de Biscarrosse ou Lacanau. Puis vient une partie pure links tracée dans les formidables dunes littorales, et enfin on termine par une fin plus ouverte avec un dessin classique et de jolies maisonnettes multicolores en toile de fond. Le parcours fait partie intégrante du village Pierre & Vacances. Bien que proche de la côte, on ne voit pas la mer, excepté si l'on escalade le petit promontoire sur le n°17. Si on n'aperçoit pas la mer on sent bien le vent marin en cette journée de juin puisque des rafales de 50 à 60 km/h sont annoncées. Première surprise les fairways sont grillés par la canicule, le vert a laissé place au jaune, seuls les greens conservent leur couleur d'origine.    

au milieu à gauche un vrai bunker (blockhaus !)
au milieu à gauche un vrai bunker (blockhaus !)
au milieu à gauche un vrai bunker (blockhaus !)

au milieu à gauche un vrai bunker (blockhaus !)

Les sept premiers trous sont étroits et ne laissent pas beaucoup de place à l'erreur. Le seul point réconfortant est qu'ils sont relativement courts (5434 m des jaunes), ce qui permet de jouer des hybrides ou des fer sans être trop pénalisés par la suite. Je retiens le n°3, un petit par 3 avec un départ en surplomb et le n°5 un dog leg droit à 90° qui navigue entre deux dunes. Je le répète, la chaleur en moins, j'ai l'impression d'être à Biscarrosse dans les Landes.

Passé le pont, le décors change radicalement, on entre dans la Dune ou plutôt dans les dunes. Pas de petits monticules de sable fin, mais plutôt des falaises bordées d'oyats et d'ajoncs et genévriers, le cauchemar de la balle perdue, hors du fairway, point de salut.La suite, dans la bourrasque devient dantesque. Une autoroute ouverte au quatre vent mais surtout de face, laisse mon driver avec une portée de balle de fer 7, un deuxième coup en montée long comme un jour sans pain et un green bombé et perché. Le suivant est du même acabit, un départ surélevé très exposé, à droite un obstacle d'eau, à gauche la terrifiante dune et, devant soi, de la taule ondulée avec une amplitude maximum. Je rêve de rejouer,cette partie en un jour calme sans vent. Le par cinq, avec le vent dans le dos devient de la rigolade. Deux coups d'hybrides de 226 m et 220 m m'amènent qu'à quelques mètres pour un par facile.  

un vrai links venteux
un vrai links venteux
un vrai links venteux

un vrai links venteux

Le n°11 encore par vent contre, est un supplice, mon drive ne franchit pas la petite mare, qui sur la papier semble inoffensive, l'étroitesse du fairway pour le second coup, ne laisse pas la place à l'approximation.  Le n°12, est probablement le trou signature. Sur le papier c'est un par 3 pas très compliqué, mais visuellement c'est une petite tache verte perdue dans une immensité jaune, la dune sur laquelle est adossée le green doit bien faire une bonne quarantaine de mètre de hauteur. Le trou suivant est un spectaculaire dog leg gauche avec un green perché au sommet d'un ravin. Le n°14 qui ressemble beaucoup au n°3 nous ramène vers un parcours plus classique. On franchit de nouveau la route pour trouver une partie plus tolérante avec des fairways bien dessinés par des rangées d'arbres espacés. Les obstacles d'eau du n°16 vous rappelle cependant que vous êtes sur un slope 129.

une belle expérience
une belle expérience
une belle expérience

une belle expérience

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article